LE TEMPS D'UN VERRE AVEC ETIENNE BAY | PORTRAIT | BOIRE

 Photo : julien carpentier-roberge

Photo : julien carpentier-roberge

 

On aime vous présenter des experts mixologues qui viennent d'un peu partout au Québec et aujourd'hui, on vous présente celui qui nous a représenté à Made with Love l'an dernier et celui que vous voyez dans nos plus récentes vidéos : Etienne Bay.

Étienne est à son compte comme consultant, offrant ses services de bar spécialisé dans la création de cocktails. On peut aussi le retrouver entre autres comme étant ambassadeur du Domaine Lafrance et on le verra tout l'été dans l'excellente émission Indice UV et bien sur, comme porte parole de Boire!

On peut donc dire qu'il arrête rarement. Étant dans la scène de la mixologie montréalaise depuis maintenant huit ans, Etienne est passé de barman à entrepreneur en passant par une tonne d'autres postes.

Boire : D'où t'es venu l'idée de faire de l'événementiel ?

Étienne : Quand j'étais au cégep, j'étais busboy avec mon meilleur ami et on a simplement commencé à faire des cocktails ensemble pour le plaisir. On a fini par commencer à se pointer dans les party de cégep et faire nous-même des cocktails avec du matériel pris par-ci par-là. On vendait nos cocktails 3,50$, c'était super simple et on aimait ça. Les gens n'étaient même pas au courant qu'on allait être présent avant un événement, mais tout le monde était toujours content. J'ai simplement décidé de commencer à faire ça de manière professionnelle il y a environ 2 ans ! Et depuis, ça ne fait que grossir.

B : Quel événement aimes-tu particulièrement couvrir ?

É : J'aime être dans des 5 à 7 de bureaux ou des événement où les gens se fréquentent normalement de 9 à 5 et où ils se voient cette fois-ci dans un contexte différent. J'aime leur créer une occasion de découvrir la mixologie de manière accessible tout en socialisant. Être entouré de gens curieux et ouverts à découvrir, c'est toujours un plus.

B : Ce que tu aimes servir?

É : J'aime servir de la Tequila. On a tous une  histoire avec cet alcool, on en a tous déjà trop bu une fois au moins et on a surtout tous bu de la mauvaise tequila. Faire découvrir un bon produit aux gens qui sont réticent au début mais qui sont curieux (en leur disant dans le pire des cas que je garde le verre et leur en fait un autre), c'est un gros plaisir.

B : Comment la scène du cocktail a évolué depuis les dernière années à Montréal, selon toi?

É : Elle a bien évolué, c'est certain. Les mixologues en sont venu à créer des cocktails avec des ingrédients rares et difficilement accessibles. Les meilleurs cocktails vont être faits avec des ingrédients qu'on a retrouvé à l'épicerie, selon moi. Et non qu'on va retrouver uniquement au sommet du Kilimandjaro. 

Simplement parce que même si quelqu'un a un bon intérêt pour la création de cocktail, mais pour une quelconque raison ne peut reproduire une recette qu'il a vu dans une vidéo ou sur papier, c'est un peut pointless. Il faut tout de même que ça reste accessible pour ceux qui s'y intéresse vraiment. C'est sans doute ce qui devra changer un peu dans les prochaines années, justement.

B : Ce que tu aimes TE faire servir?

É : J'aime les choses simples, mais de qualité. J'aime un Americano avec un bon Vermouth ou un gin tonic avec un bon tonic maison, par exemple. C'est souvent ça qui fait toute la différence, selon moi.

B : Un cocktail que tu as créé dont tu es particulièrement fier?

É : « Le Lotus ». C'est simple, mais délicieux. C'est composé de trois ingrédients : Du cidre, du gin et du St-Germain. Mes amis m'ont avoué en commander des litres au Grenade sans même savoir que c'était une de mes créations!

 

AUTEUR : MARYLOU GIRARD-BOUCHARD

 Photo : julien carpentier-roberge

Photo : julien carpentier-roberge